Formation coiffure – ce qu’il faut savoir

MT : Formation coiffure : quelles sont les informations utiles

MD : Formation coiffure : suivre une formation professionnelle en coiffure permet de s’attribuer des certifications. Quelles sont les formations de base en coiffure et comment s’y préparer.

Le domaine de la coiffure comporte plusieurs métiers mais les formations qui permettent d’apprendre les bases sont les mêmes : Le CAP et le BP. La formation coiffure est un tremplin pour l’emploi. Toute personne souhaitant intégrer un salon ou encore ouvrir le sien doit passer par cette formation.

Qu’est-ce que le CAP?

Le CAP coiffure, acronyme de Certificat d’Aptitude professionnelle, est une formation coiffure de 2 ans qui se destine aux jeunes qui ont passé le troisième. Elle peut également concerner les adultes ayant déjà eu une expérience professionnelle. Dans ce cas précis, la formation coiffure adule ne dépasse pas un an.

Pour que les élèves puissent apprendre le métier de coiffeur rapidement, plusieurs établissements privés et publics proposent actuellement le CAP aux adultes avec un temps de formations réduit. À noter que la formation coiffure ne fait l’impasse sur les matières générales telles que le français, les mathématiques la chimie ou encore l’histoire-géo que si l’élève a déjà un niveau BAC ou encore un autre CAP. Et lors de l’examen, il suffira tout simplement de passer les matières professionnelles qui tourneront autour des notions suivantes :

  • la terminologie (outils et instruments, fonctions chimiques des produits capillaires, accessoires, etc.)
  • les techniques professionnelles (colorations, permanentes, coupes, soins, coiffage, etc.)
  • les principes de communication (accueil, conseil, etc.)
  • connaissance du cadre de travail (techniques de communication, hygiène, gestion des locaux, etc.)

La formation coiffure peut être suivie en alternance. Pour la mise en application des notions abordées en cours, l’élève sera amené à « travailler » dans un salon professionnel. Ce dernier devra donc en trouver un qui pourra l’accueillir. À noter que le contrat d’apprentissage peut prendre un certain temps. Il faudra donc s’y prendre assez tôt.

La validation d’un BP

Lorsque le CAP est validé, il sera encore possible pour l’élève de compléter ses connaissances ainsi que ses compétences avec un BP (Brevet Professionnel). Outre les matières abordées par le CAP, le BP permet de suivre des cours portant sur la gestion d’un salon de coiffure : comptabilité, législation professionnelle, cadre réglementaire et organisationnel, pilotage d’entreprise, gestion et management personnel, etc.

Le brevet va donc plus loin qu’une simple formation coiffure. Il s’adresse principalement aux personnes qui souhaitent créer leur propre entreprise (et y travailler).

Suivre une formation coiffure : quelques pistes pour éviter les difficultés

Quelques points importants à voir avant de suivre une formation coiffure :

  • Se renseigner sur les possibilités de financement/aide. La formation coiffure peut s’avérer onéreuse (allant jusqu’à 4000 euros). Avec le CPF (Compte personnel de formation), il sera à titre d’exemple possible de bénéficier de quelques heures de formation disponibles afin de couvrir une partie des frais.
  • Se renseigner auprès des personnes qui ont vécu le parcours. Pour se préparer aux éventuelles difficultés, il est toujours utile de consulter les ressentis de ces dernières. Et pour cela, se rendre dans des salons d’orientation (lors des portes ouvertes des établissements) ou encore consulter des forums en ligne.
  • Anticiper la fin de la formation coiffure – s’il est question d’intégrer une équipe de coiffeurs professionnels, il faut se renseigner tôt sur la disponibilité d’un poste. Pour ceux qui ont l’intention de reprendre un salon, se renseigner sur le potentiel de celui-ci. Et pour ceux qui souhaitent en ouvrir un : démarrer une étude de marché.

Le métier de coiffeur est un état d’esprit. Il faut systématiquement s’informer sur les dernières tendances et ne pas hésiter à faire la pêche aux conseils auprès des professionnels. Il faut savoir mobiliser ses savoir-faire pour pouvoir démonter à ses proches ainsi qu’à sa clientèle que le changement de vie vaut le coup de ciseaux !

Avant de (pour) suivre la formation coiffure, il faut également faire le point sur ses propres envies : est-ce que le domaine de la coiffure me passionne réellement ? Se projeter dans un salon, l’accueil client, s’occuper d’une coupe, achat des outils et accessoires indispensables, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *